Créer mon blog M'identifier

Lettre ouverte aux recruteurs

Le 28 mars 2017, 00:27 dans Humeurs 0

Coucou ma fleur des champs,

Cette fois-ci je voulais parler à coeur ouvert de certaines attitudes ou pratiques qui me pèsent depuis un moment pendant le recrutement. 

Je suis comme beaucoup diplômée d'un Master II en Communication, comme beaucoup encore, j'ai travaillé pendant ces 5 années post bac en alternance dans de nombreuses enteprises, cela afin d'acquérir un maximum d'expérience et de compétences à faire valoir pour la suite auprès de toi mon chère recruteur. Le problème c'est que justement nous sommes beaucoup à faire cela et donc le marché est ''saturé'' de bonnes âmes devant faire des pieds et des mains pour se faire remarquer par tes yeux distraits, tu le sais et donc forcément tu en profites... 

Il est désormais monnaie courante de voir des postes de chargé de communication, incluant des compétences diamétralement opposées comme le graphisme, les relations presses, la stratégie d'entreprise, l'événementiel et le webmastering bientôt le jonglage le tout pour un salaire de 1300 euros net par mois évidemment heures supplémentaires non rémunérées.  Le recruteur est comme souvent à la recherche du ''mouton à 5 pattes'' sauf que la mon ami recruteur est très voir trop pointilleux. Et il ne lâche rien à ce sujet malgré l'incongruité de la demande. Selon lui il faut savoir être un ''Couteau Suisse'' pour se faire une place sur ce marché. 

En clair il faut donc être prêt à prendre sur son ''temps libre'' afin de s'auto-former à des processus et compétences qui prennent habituellement des années à être maîtrisées. Mon chère recruteur en profite d'avantage pour pousser à bout ta personne en te demandant par la même occasion d'avoir une personnalité irréprochable.

A savoir : d'être discret tout en étant pro-actif, d'être polyvalent tout en étant spécialiste, d'être dynamique tout en étant timoré. Non les candidats n'ont pas le droit d'avoir les défauts de leurs qualités. Les seuls "défauts" acceptables en entretien sont d'être ''très exigeant'' ''perfectionniste'' voir ''ambitieux'' mais cela s'arrête là.

Le recruteur flirte parfois avec les limites, en te posant des questions du style ''estimation du temps de trajet'' ou ''avez vous des obligations'' ''jolie bague à votre annulaire'' une manière détournée de connaître un maximum de critères discriminants. Jusqu'ici, n'étant pas en position de force le candidat n'a que deux options refuser de répondre et compromettre ses chances ou répondre en toute transparence et compromettre ses chances. Oui, le recruteur en profite allègrement. 

Récemment recruteur tu as été trop loin, j'ai souvent eu le droit pendant le recrutement à ce que l'on nomme des ''mises en situations'' à savoir écrire un retour d'entretien ou faire des propositions d'améliorations ergonomique d'un site web ou encore la rédaction d'article. Évidemment cela dans le cadre de nos échanges durant ledit entretien et donc directement en lien avec les ''problematiques'' soulignées par le recruteur. Cette procédure permet évidemment de vérifier la capacité de compréhension et de travail du candidat. Son curriculum, ses expériences professionnelles et ses lettres de recommandation ne suffisant pas toujours manifestement...

Cette fois-ci le recruteur impose propose de faire carrément ''un travail'' en dehors du cadre l'entretien, le candidat se basant uniquement sur les seules sources externes disponibles sur le web et ses capacités personnelles de réflexion ou ses capacités organisationnelles. Ce travail est évidemment non rémunéré et pourra ensuite être utilisé par l'entreprise tout en favorisant un autre candidat.

Alors voilà, trop c'est trop, je m'insurge, d'autant que le recruteur est soutenu par pôle-emploi, le bougre ! Evidemment nous ne parlons pas de méthodes illégales, olala malheureuse ''mettez vous à la place du recruteur'' il a besoin de savoir ''ce que vous avez dans le ventre'' et surtout "il ne faut pas s'abaisser pas à penser droit" / évidemment tu n'en possède aucun, sache-le / mais plutôt en terme de ''bon sens''. C'est clair que le bon sens en ce moment est un peu en vacances. Etrangement la confusion des valeurs du droit du travail est à son paroxisme, il suffit de regarder l'actualité politique pour en avoir le coeur net.

Donc voilà, je voulais te parler à coeur ouvert chère ami recruteur.  

Je ne sais pas exactement jusqu'où va ton humanité, ton bon sens, ta logique ou encore moins ton respect.

Mais il me semble que le fait de faire travailler un candidat hors contrat est illégal, poser des questions personnelles n'ayant aucun rapport avec le curriculum vitae ou le poste est illégal, demander de faire un travail sans rémunération (sauf bénévolat) est illégal. 

Donc maintenant que les choses sont claires, est-il possible de ne pas avoir un dialogue de sourd comme François Fillon face aux aides soignantes et infirmières clique ici ?

Est-il possible qu'à défaut de profiter de nous pour nous rendre esclaves avant même d'être recrutés, de banaliser des comportements illicites, de discriminer à tour de bras, tu puisses au moins être dans la compréhension. Est-il possible de tomber les masques ? Être honnêtes et bienveillants ?

Car moi tu vois je suis fatiguée, fatiguée d'être déçue à chaque entretien, fatiguée de ne pas pouvoir faire de projets ou de devoir éternellement les repousser faute de stabilité professionnelle, d'être dans le stress de me dire que mes droits pôle-emploi vont un jour prendre fin et me rendre encore plus précaire, fatiguée de m'endormir avec l'angoisse de savoir si je peux payer mon loyer... 

Ami recruteur, sache que tu peux changer. J'ai confiance en toi pour reprendre le droit chemin. Signé une jeunesse, usée, mais pleine de bonne volonté. 

Et toi ton opinion sur les recruteurs ? As-tu déjà vécu des situations similaires ? A bientôt ;) 

L'expérience de mon blanchiment dentaire

Le 22 mars 2017, 00:58 dans Beauté 0

Coucou mon macaron, 

Voila une experience parfois complexe, le blanchiment dentaire ! Beaucoup d'entre nous hommes et femmes confondu succombent à la blancheur hollywoodienne #emaildiamant. En réalité cette "mode" de la blancheur dentaire n'est pas si "jeune" si l'on en croit les publicités sur le sujet...

Dans certains cas il ne s'agit pas que d'une simple coquetterie, mais d'une correction suite a de nombreux soins dentaires.

Ce qui est mon cas, j'ai comme beaucoup subit un appareil dentaire pendant presque 3 ans en ajoutant à cela 2 ans d'appareil de nuit. De facto la blancheur et l'aspect lisse de mes dents à fissa quitté ma bouche m'offrant en prime des taches "minérales". La vie faisant son chemin tout en étant également en grande consomatrice de thé et café forcément mes dents ont donc finies par jaunir...

Pendant plusieurs années, je me suis demandée comment retrouver la blancheur des mes quenottes d'enfant. Et j'en avait sincèrement assez de ne pas oser sourire sur les photos, ce qui est un comble quand on sait le nombre d'années de "souffrance" pour avoir des dents droites. Alors j'ai donc examiné mes options pour blanchir mes dentines #chicospourries.

1- Le blanchiment à domicile avec un kit dentaire, MeaWhite clique ici :

Promesse : Gagnez 2 à 5 teintes de blancheur pour les dents avec le MeaWhite Kit de Plastimea Pro+ ! Avec sa formule sans peroxyde, vous pouvez l'utiliser en toute confiance et en toute sécurité à domicile. Le blanchiment des dents n'a jamais été aussi simple et accessible !

 

Pourquoi je ne l'ai pas choisi : Tout simplement car je n'ai aucune garantie de l'efficacité ni de la composition du produit, sans oublier les risques d'allergies ou pire une composition qui abime l'email...

2- Le blanchiment dans les bars à sourires comme chez Smile club Paris clique ici

Promesse : Sans risque car la formule que nous utilisons est faiblement dosée, ce n'est ni abrasif ni dangereux. Le blanchiment des dents en salon est un traitement qui permet d'éclaircir les dents en éliminant les colorations de l'émail et de la dentine par réaction photo chimique. Du fait que le produit soit très mentholé il peut y avoir un effet un peu anesthésiant qui disparait très rapidement, environ 10 minutes après la séance. Des tâches blanches peuvent apparaîtres sur les dents, elles partent dans les 4h00 qui suivent.

Pourquoi je ne l'ai pas choisi : Tout simplement car je voulais un résultat plus durable que les 3 mois proposés.

3- Le blanchiment dentaire chez le dentiste : 

Attention depuis plusieurs années en france les dosages du peroxide, sont maintenus au minimum contrairement à d'autres pays Il est alors très compliqué voir illusoire d'obtenir la blacheur de star. La raison est simple, ces dosages limités évitent de fragiliser l'email et préserve ainsi nos jolies chicos ! Dans la procédure de blanchiment, il y a deux posibilités, soit le médecin propose une séance au fauteuil ou des gouttières à mettre la nuit. 

La promesse : Retrouver une belle blancheur, en toute securité, en ayant le meilleur rapport d'évolution de teinte et donc un résultat durable.

Pourquoi je l'ai choisi : J'ai préféré jouer la sécurité, concernant les changements "esthétiques" j'aime être accompagnée et rasurée, même si le prix est élevé entre 450 et 650 euros selon les practiciens, c'est donc un investissement sur le long terme.

Au final j'ai aimé le fait d'avoir des conseils, un résultat rapide et durable. Le coté négatif c'est que ce n'est pas agréable pour auntant, pendant l'heure du traitement la bouche picote un peu, mais le dentiste accompagne toujours pour évaluer la douleur puis la minimiser, il a surtout au préalable protégé la gencive avec un gel spécial.

Après le traitement malheureusement pour moi des effets secondaires. En général c'est plutôt une sensibilité dentaire, sauf que moi j'ai eu des "Ringers" soit des moments de douleurs nerveuses intenses mais fugaces (cela passe avec du doliprane). Et évidement interdiction pendant les 3 jours suivant de boire ou manger des aliments colorés ou de fumer sous peine de foirer la réussite du blanchiment.

Résultat pour moi c'est tout de même 9 teintes de gagnées !

 

 

L'après c'est avant tout de prendre soin de ses dents, j'utilise mon dentifrice habituel à savoir le gel dentifrice végétal de la marque Weleda clique ici, je le trouve super doux il respecte mes dents et mes gencives le tout sans contenir de fluorure. Pour parfaire le brossage j'utilise un bain de bouche à la myrrhe toutjours chez Weleda clique ici, j'aime vraiment la sensation de ce bain de bouche qui rafraichit et purifie sans être agressif ce qui est assez rare. En prime il y a dans la composition du clou de girofle précieux allié des dents !

Pour conclure, je suis vraiment contente du résultat qui est plutot naturel, mais je regrette de ne pas avoir sauté le pas avant, rayant ainsi bien des années à tainer un gros complexe, qui s'est si rapidement envolé.

Et toi tu as eu recours à un éclairssisement dentaire ? Laisse ton experience en commentaire ! A très bientôt :)

La guerre du plan de table

Le 16 mars 2017, 00:40 dans Mariage 0

Coucou mon coquelicot,

Nous y voilà, le moment fatidique ou tes prestataires sont soigneusement sélectionnés, la robe est commandée ainsi que la mise en beauté et les accessoires et bonus le costume de l'homme est paré. Bref l'organisation du mariage c'est ''trop facile quoi'' ou comme les pétasses de ton boulot disent ''trop easy'' #tartedanssatronche. Tu penses donc que tu vas pouvoir te reposer #erreurfatale. 

 

En réalité tes invités ont fini par tous te répondre #alléluiamesfrères - évidemment le coup de la déception pour les refus seront bientôt un lointain souvenir, remplacer par la joie d'avoir bientôt tes proches et amis parmi vous. Ce qui t'attends maintenant c'est principalement ce qui déchire beaucoup de couples durant les préparatif. Avec des engueulades tous les soirs, une fois le repas vite ingurgité, après une journée de travail difficile #ausecours.

 

J'ai envie de dire que le plan de table c'est comme partir à la guerre, il y a des règles à respecter. C'est aussi le plan de table qui va jouer un grand rôle concernant l'ambiance à la soirée de ton mariage. Tu comprends alors que c'est quand-même important voir capitale de de le réussir #grossepression ! 

Personnellement, cela a été plutôt facile pour nous, à l'exception d'un désaccord ou nous avons trouvés un compromis. Je pense que c'est surtout parce-que nous avions la même vision et quelques astuces trouvées ici et là tu les retrouveras ci-dessous.

 

 

Voici les règles / petit conseils du plan de table réussi : 

- Faire en fonction de la salle de réception. En effet les salles rectangulaire et étroite forcent à faire de longues tablée et à contrario une salle carré invite à de petites tablée intimistes. Le maitre mot, rester réa-lis-te !

- Etre visuel, n'hésite pas à faire un plan de la salle vue de haut. C'est un exercice compliqué parfois, mais une multitude de choses s'éclairent en faisant un simple dessin. 

- Faire des groupes, utilise des étiquettes colorées pour séparer visuellement la famille, les amis, et les collègues...

- On ne sépare jamais les couples, entendons nous bien même si ta belle-soeur est une salope en puissance, pas d'excuses elle reste à côté de son adoré. Cependant ne pas séparer les couples ne veux pas dire qu'il doivent être cote à côte, face à face ça fonctionne aussi.

 

 

- Éviter la table des célibataires, c'est très mignon de vouloir jouer les cupidons et il est vrai que les rencontres à un mariage sont très romantique. Cependant cela vire souvent en facheries et c'est un message un peu vexant à envoyer à ses convives. Si tu pense que ça peut "matché" entre deux personnes, il y a d'autres manières plus discrètes de les faire se rapprocher.

- Favoriser une table pour les enfants, si le budget ne permet pas une nounou et que les enfants savent manger seuls. Il est souvent agréable d'avoir une table uniquement avec les juniors. Ainsi les parents peuvent discuter sans être interrompus et les enfants ne s'ennuient pas comme la mort à jouer avec ta décoration de table.

- Éviter de vouloir à tout prix faire la parité des sexes sur les tables. Cela n'apporte rien d'autre que des complications inutiles.

- Éviter les tables de 13 personnes, si il y a des personnes très superstitieuses ou susceptibles elles risquent de quitter la table. C'est peut-être puéril pour toi, mais pour certains c'est un manque de respect, alors tant qu'à faire évite toi des problèmes supplémentaires.

 

 

- Rassembler les personnes qui ont des points communs, plutôt que de rester figée sur les liens du sang, tu seras étonnée de voir comme parfois ça rend les choses plus fluides.

- Ne pas travailler sur un plan de table si tu es fatiguée, prépare toi plutôt cette activité sur une journée calme afin de te permettre de réfléchir sans te faire des noeuds au cerveau. 

- Ne parle de ton plan de table à personne, ou uniquement à des personnes positives, celles qui sauront t'aider en cas de blocage. Autrement c'est la porte ouverte au jugement et aux pressions extérieures #inutile. 

- Rester ouvert aux compromis, l'important étant de faire les choses ensemble et de ne pas se prendre la tête au delà du raisonnable. 

Il existe des "modes" concernant les plans de tables, en voici quelques unes : 

Ne pas faire de plan de table 

- Avantages : Aucune pression de préparation, laisse le choix aux invités. 

- Inconvénients : Risque de cohue ou d'incompréhension des invités. Déception ou frustration de ces derniers. Ou plus grave risque de clash pendant la soirée. 

Mon conseil : Cette méthode est un peu risquée. Mais je pense qu'elle est utilisable dans le type de mariage très intimiste soit 30 personnes.

Le mélange : 

- Avantages :  Cette méthode permet de favoriser la mise en relation des familles et amis et donc de créer des liens durables autour d'une belle soirée. Cela favorise les échanges autour de points communs parfois plus efficace que les liens du sang.

- Inconvénients : Demande une grande connaissance de ses invités, ainsi que d'assumer ce mode avec plus de fermeté auprès des membres plus récalcitrants.

Mon avis : C'est le mode que nous avons choisi pour notre mariage, celui que je trouve plus "humain" et plus efficace surtout pour les familles recomposées. Cela demande par contre beaucoup plus de temps afin d'équilibrer un maximum les tables. 

"Chacun son camp" : 

- Avantages : Réunir tout les membres d'une même famille qui se connaissent déjà et ont donc des sujets de conversation multiples, incluant également une joie palpable de se voir pour une bonne soirée autour d'un bon repas.

- Inconvénients : Les petites facheries sont souvent exacerbées et font de parfait sujet de disputes pour les prochaines rencontres. Ne favorise pas l'échange entre les différentes familles (ce qui est dommage pour un jour ou l'on célèbre une union).

Mon avis : Cette méthode à fait ses preuves, elle est à la fois une solution de "facilité" pour les futurs mariés et pour les invités. Cependant attention à ne pas tomber dans le "total clan" : ''vieux'' ''jeunes''  ''parents'' "célibataire"... Il y a un risque que l'ambiance soit vite rasoir. 

Voilà mes petits conseils pour préparer un plan de table sans trop de pression. Évidemment tout le monde est différent et les familles également. Il faut prendre en compte le maximum de paramètres pour prendre les bonnes décisions et passer une soirée agréable. 

Et toi comment tu as fait pour ton plan de table ? Partage ton expérience en commentaire. A très bientôt ;) 

Voir la suite ≫