Salut mes chouquettes, 

Aujourd'hui j'entame mon deuxième mois "nichons libres" ! Je pense qu'un petit retour d'experience est toujours sympa... Il faut dire que depuis mai 68 les raisons qui nous poussent à "bruler" nos soutifs sont différentes. Ce qui m'a décidée n'est pas la "mode actuelle" mais une étude serieuse qui expliquait les avantages de ne plus porter ce type de sous-vêtements.

 

A dire vrai au delà des 2 milimètres de réhausse par an - c'est pas la remontée de nichons du siècle - c'est surtout cette sensation d'inconfort constant qui m'a poussé à tenter l'experience. Pour situer le contexte, j'ai une très forte poitrine, plus toute jeune mais pas rabougri non plus. Je suis loin de faire de l'underboobs avec des croc'top ! Donc oublions le cliché de la nana qui souhaite être "sexy" ou "provoc" c'est pas le registre.

Donc comment c'est de ne plus porter de soutien gorge ? :

- C'est économique ! Forcément mes soutien gorges coutant au minima 50 euros pièces et s'usant rapidement c'est un bel avantage.

- Ce n'est pas obscène, vous avez les tétons qui pointent et alors ? Les hommes aussi et aucune femme ne s'est "exitée" au point de commettre un viol en voyant apparaitre ces derniers au travers du marcel... 

- On ne transpire pas des litres, déjà tout dépendra de vos glandes sudoripares. Si elles sont comme moi développées à cet endroit vous pouvez mettre un léger débardeur afin de rester au sec, fin du problème.

- Plus de courbatures, oui effectivement quelques petites courbatures en plus c'est normal les muscles sont plus sollicités que d'habitude et le sang afflux d'avantage dans les vaisseaux sanguins car ils ne sont pas compressés par le sous-vêtement.

- Des vêtements moins adaptés, je me suis aperçue que les vetements ne sont pas fait pour une poitrine libre, surtout si elle est forte, c'est assez fou d'ailleurs ! Mais comme d'habitude, la mode féminine n'est pas faite pour être confortable c'est bien connu...

- Une sensation de libertée, c'est juste ultra agréable de ne pas se sentir entravée par ses sous-vêtements. J'avoue que j'avais peur d'avoir mal en courant après le bus. Mais en réalité c'est tout le contraire c'est moins douloureux ! Car les muscles pectoreaux prennent le relais alors qu'autrefois c'etait le dos...

- Des remarques parfois, j'ai eu quelques remarques déplaisantes de mon entourage, mais au fond je me fiche pas mal de l'opinion des autres sur ce point car je suis plutôt en accord avec moi même sur cette experience que je souhaite prolonger pour le moment.

Et toi as-tu déjà essayer le "free boobs" ? Laisse un commentaire ! A bientôt :)